Célébration de la fête du baptême du Seigneur dans la paroisse Kamenge

La nouvelle vie que les chrétiens reçoivent dans le baptême leur permet de communiquer avec Dieu. 

« Celui qui n’est pas encore baptisé ne peut pas entrer dans la communauté des enfants de Dieu. Ceux qui sont baptisés ont le pouvoir d’entrer en relation avec Dieu ». Ce sont les propos de l’Abbé Dieudonné Nibizi, qui a présidé la quatrième messe célébrée à la paroisse Kamenge, ce dimanche 9 janvier 2022, jour de la fête du Baptême du Seigneur.

Abbé Dieudonné Nibizi est natif de la paroisse Kamenge. Il est curé de la paroisse Esprit de sagesse de Mutanga sud. Il est aussi le responsable du Centre diocésain de communication dans l’archidiocèse de Bujumbura (CEDICOM).

Dans son homélie, il disait : « Aujourd’hui nous célébrons le baptême de notre Seigneur Jésus Christ ; c’est la période qui est entre Noël et le temps ordinaire. Nous étions dans la joie de Noël, le Verbe s’est fait chair et il est venu habiter parmi nous. Jésus était connu comme un petit enfant, mais aujourd’hui il a trente ans, celui que Dieu a révélé en déclarant : Tu es mon fils bien-aimé, aujourd’hui je t’ai engendré. »

Il a continué son homélie en disant que le baptême de Jésus est un mystère. Il n’avait pas de péchés, mais il a accepté d’être baptisé pour prouver réellement qu’il s’est fait homme. Alors Jésus est immergé dans l’eau pour la sanctifier, pour la rendre pure.

Nous vous rappelons que dans cette messe les membres du SICL de Kamenge ont offert les offrandes pour remercier Dieu et pour partager ce que Dieu leur a donné avec les pauvres. Dans la même messe, les membres du mouvement eucharistique ont offert leurs offrandes matérielles et spirituelles.

Jeanine Nahishakiye, Paroisse Kamenge

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*