Envoi en mission des facilitateurs des familles dans les petites communautés chrétiennes de la paroisse Kamenge

Aujourd’hui les familles sont détruites par de nombreux facteurs plus particulièrement l’infidélité conjugale, l’un dilapide les biens de la famille en les donnants aux concubines, des comportements malhonnêtes provenant de l’insatisfaction de son conjoint (conjointe), … 

Ce dimanche en date du 1er mai 2022, pendant la quatrième messe, dans la paroisse Kamenge ont eu lieu les cérémonies d’envoi en mission les chrétiens choisis pour représenter les petites communautés chrétiennes de la paroisse Kamenge pour qu’ils aident la commission famille.   Ces derniers venaient de passer quatre jours dans la formation de recyclage pour que à leur tour, ils aillent partager ces enseignements les chrétiens de ces petites  communautés.

Le curé de la Paroisse Kamenge, Père Philbert Ntahimpera, lui qui dirigeait la messe, dans son homélie, il les a rappelé que la mission qu’ils vont accomplir n’est pas facile; où il disait : « La mission que vous allez accomplir mes frères n’est pas facile; aujourd’hui les familles sont démolies par de nombreux facteurs plus particulièrement l’infidélité conjugale, l’un dilapide les biens de la famille en les donnants aux concubines, des comportements malhonnêtes provenant de l’insatisfaction de son conjoint (conjointe) en se penchant sur certains proverbes rundi qui disent que «Une seule rivière amaigri l’oiseau» ( umwonga umwe wonza inyoni) alors qu’ils ne sont pas des oiseaux, ainsi que d’autres comportements connexes ».  A tous ceux-là, il les a conscientisés qu’ils se baseront sur la parole divine comme ils se munissaient de la Bible et de la bougie; et qu’ils n’ont droit qu’enseigner ce qui provient dans ce livre.

Il a continué en leur prodiguant des conseils en les demandant d’être des lumières des autres dans les familles comme ils étaient éclairés par la bougie, et encore ils les a demandés qu’avant d’aller enseigner et conseiller les autres qu’ils doivent commencer dans leurs familles car ils  ne pourraient conseiller les autres alors que les siennes sont en démolition. Il les a demandés d’être caractérisés d’un comportement digne d’un bon chrétien afin de ne pas être tentés par de mauvais esprits en profitant celui ou celle qui les portera plaintes en lui faisant ce qui est contre de leur foi et ce qu’ils ont été enseignés, car là, ils auront dévié.

Clôturant son homélie, il a invité ces élus de faire un pas en avant, et ces derniers sont allés s’agenouiller devant l’autel. La Bible et la bougie allumée dans la main, ces élus ont récité la prière à Dieu pour les familles devant le prêtre et l’assemblée chrétienne. Après cela, le prêtre a prié à Dieu pour eux et les bénissaient en les envoyant.

Nous vous mettons au courant encore que pendant cette messe étaient présents les danseuses à la messe qui venaient du succursale Gishingano dans l’optique de renforcer les bonnes relations entre ce groupe et celui de la paroisse.

Roger Semushahu,  paroisse kamenge

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*